Beyoncé fait un clin d’oeil aux ivoiriens dans son clip « Already »

Beyoncé qui porte des designers africains, on en a l’habitude depuis un certain temps mais quand elle porte des créateurs de surcroît ivoirien et bien plus d’une fois, c’est un signal fort de l’intérêt de la « Queen » pour notre culture.  Et quand elle danse « C’est moi » de DJ Arafat, que dire ?

Quand je me livrais au decryptage du clip Apeshit de Beyoncé, j’étais loin de me douter que deux ans plus tard, l’histoire se renouvèlerait mais de manière bien plus belle.

En 2018 déjà, le clip de la queen et son époux est un symbole fort, un réel clin d’œil à l’histoire des peuples africains. Depuis, ces actions ont été en cohérence avec son nouveau positionnement. Encourageant les designers africains, elle n’a cessé d’être leur ambassadrice en mettant en valeur leurs créations.

Les regards tournés vers l’Afrique

Une réelle lucarne s’ouvre sur l’Afrique grâce à l’influence de Beyoncé. Si ses collaborations avec les musiciens d’afrique francophone peuvent être améliorées, on l’a entendu aux côtés du nigérian Wizkid, du ghanéen Shatta Wale pour ne citer que ceux-là.

Quant aux créateurs de mode, il serait ingrat de ne pas reconnaitre ou avouer son réel intérêt notamment pour les pièces de designers ivoiriens.

Already : déjà les lignes bougent

Already est le fruit de la collaboration entre la chanteuse Beyoncé, Shatta Wale et Major Lazer.

« Longue vie au roi, tu es un roi, tu le sais

Roi déjà, mon bébé, tu le sais .

Quand de tels mots sont associés à l’image de l’Homme noir, il s’agit bien plus qu’un devoir de mémoire. Il est question de rendre à l’Afrique ce qui lui appartient et par-dessus tout de modifier le regard des autres sur les africains et des africains sur eux-même.

Cela raisonne surtout aux dernières paroles :

«  Sois ton propre roi

Ne laisse personne diriger ton monde…

Montre leur le chemin, tu le connais. »

A côté de ces phrases poignantes, le clip vient achever le manque de confiance de n’importe quel africain qui le regarde.

En introduction, on perçoit des hommes perchés dans un arbre, les yeux cachés par leurs mains. Ils portent des pièces de tête de LaFalaise Dion, reine des cauries.

Ces personnes ne savent pas qui elles sont. La scène pourrait aussi être interprétée comme présentant un arbre généalogique ; histoire selon laquelle l’Afrique est le 1er continent à avoir eu des traces de civilisations. Une sorte d’invitation à se souvenir du fait que l’Afrique est l’essence du monde, le berceau de l’humanité.

Follow me, i’ll Show you

Suis-moi, je te montrerai

Telle est la réponse qui ouvre sur la voix de Beyoncé. L’une des scènes marquantes, c’est aussi sa présence aux côtés de Shatta. On y retrouve de la peau de mouton qui on le sait dans certaines cultures africaines font référence à la couverture de trône royal ou encore servent de tapis.

Chose intéressante : le clip officiel a été diffusé le 31 juillet 2020, jour de Tabaski. Hasard ou coïncidence ? A vous d’en juger.

Les scènes poignantes du clip

Non ce n’est pas un rêve. Encore moins une confusion d’esprits d’africains qui veulent voir ce qui peut leur faire honneur partout.

Dans son clip « Already », Beyonce, dans sa belle tenue de la créatrice ivoirienne Loza Maléombho danse « C’est moi » de DJ Arafat.

Se frappant la poitrine en allant et revenant, la queen fait plus que rendre un hommage à un grand artiste ivoirien. Elle frappe dans le cœur de chaque ivoirien qui se reconnaissant en elle, prend de la valeur.

Ceux qui n’y croient pas pourraient au moins reconnaitre la fameuse danse de Burna Boy, « Gbese » qu’elle exécute aussi.

Si vous n’avez pas encore vu le clip, c’est le moment d’y aller. Sinon qu’avez-vous remarqué qui n’est pas mentionné dans l’article ? N’hésitez pas à me le dire en commentaire et à partager pour que tous les ivoiriens sachent qu’  « Abidjan est le plus doux au monde ! ».

4 Replies to “Beyoncé fait un clin d’oeil aux ivoiriens dans son clip « Already »”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.