DJ ARAFAT : Retour aux sources avec Lékilé

On pensait l’avoir perdu. Eh bien non. DJ Arafat ne s’avoue jamais vaincu. Lékilé est le titre du nouvel opus du Daishinkan, pseudo actuel de l’artiste qui veut dire « Grand prêtre ».

 Coucou la Dragon Ball Gang ! 

Mission Décryptage activée

Comme on l’a fait pour Apeshit de Beyoncé et Jay-Z, nous allons jouer au même jeu pour DJ Arafat tant son retour nous ravie.

Tout commence par une partie d’awalé. On le sait bien l’awalé est un jeu répandu en Afrique. Mais surtout un facteur de cohésion qui rassemble les hommes autour de pions.

Ensuite un masque fait son apparition. Il s’agit du Glê (déformation de « Grè », nom d’origine), masque bété qui symbolise le guerrier. On le reconnaît par son semblant de moustache et son front recouvert d’une sorte d’armure. On imagine qu’Arafat se retrouve bien en ce masque d’où sa présence en début de clip. Et même plus tard où on les retrouve ensemble. Le guerrier et le survivant j’ai envie de dire.

Retrouvez le Glê au musée des costumes de grand Bassam

Que la fête commence !

Des danseurs apparaissent. Ils portent de grosses jupes de pailles : tout à fait normal. Le Glê ne sort jamais seul lors des réjouissances. Il est toujours accompagné d’un homme ; on pourrait dire son protecteur/ garant de ses pouvoirs. Et justement, il porte cette jupe qu’on voit sur les hommes dans le clip.

Les hommes sont rejoints par des danseuses. Elles portent la tenue de danseuses de Tématé.

A la découverte du tématé

Le Tématé est une danse Wobê qui nous vient de l’Ouest de la Côte d’Ivoire. Il est exécuté par des jeunes filles qui portent une coiffe et de jolies ceintures en cuir. C’est une danse de réjouissance pour rendre hommage après une abondante récolte de riz. Arafat est-il satisfait des retombés de son album sorti en décembre dernier ? Ça reste à savoir.

En plus de ses éléments, on retrouve l’exécution du Saprô ; sorte de sac vivant qui exécute des mouvements improbables et souvent effrayants.

On peut aussi compter sur la présence d’un danseur sur échasse pour accentuer le mythe autour de ce clip.

En gros, Arafat frappe fort avec ce clip. Universal Music Africa aussi car depuis quelques temps, cette maison de production se distingue par l’utilisation de la tradition dans les clips des artistes qu’elle représente. Vous n’avez qu’à voir le dernier de Kiff No Beat si vous ne me croyez pas (Coucou Zaouli) !

A présent, vous êtes rodés comme un pro pour voir le clip Lékilé d’Arafat. N’hésitez pas à utiliser ce que vous avez appris dans cet article pour frimer auprès de vos amis ! Le lien ici

Lékilé a fait l’objet de polémique. On accuse Arafat DJ d’avoir plagié Victor Guéi. Découvrez aussi la version plus ancienne pour comparer.  Plagiat d’Arafat ou pas, on aime cette remise de la tradition au goût de jour.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.