"LOST IDENTITY" par Halidou OUANGRAOUA

L’expression artistique est cet amplificateur de voix dont se servent les artistes pour véhiculer un message qui leur est cher.
La possibilité de parler sans dire mot ; voilà ce qu’il y a de séduisant dans l’art.
Cet article est pour moi une retranscription du message que veut faire passer Halidou OUANGRAOUA.

Halidou  est un artiste talentueux qui à travers sa technique mixte nous aide à pénétrer dans un monde d’identité perdue.
Ecoutez l’histoire que raconte l’exposition « Lost Identity ».
Événement, bw


Tout commence par des personnes qui ne savent plus qui elles sont , qui ont perdu leur identité.
tradition,

ethnie ou culture :
il ne reste plus rien.

Même s’il est vrai que chacun d’entre nous possède une carte d’identité ou un document attestant qui il est, ce n’est qu’un « vulgaire papier » utile à la société mais dans lequel l’individu ne se reconnaît pas  obligatoirement.


Par exemple, un natif d’Amérique peut avoir la nationalité française.
De ce fait, le document (sa carte d’identité) peut se méprendre sur sa véritable identité.

Et ces personnes en perte d’identité faute de situations difficiles ou délicates sont susceptibles de migrer vers d’autres lieux.

Ces enfants, adultes de demain n’ont finalement plus rien en termes de valeur, d’éducation, de culture ou de personnalité.
Ne sachant pas d’où ils viennent, ils ne savent pas où aller.

Dans cette spirale d’incertitude, s’installent en eux des pulsions criminelles.
Pulsions qui, conduites à l’accomplissement font naître des victimes juste coupables de s’être trouvées au mauvais endroit au mauvais moment: triste sort injustifié et injustifiable.

Le language des sourds, c’est la violence.
Imaginons que cette victime soit un enfant; un enfant qui a injustement perdu la vie .
Comment réagiraient les amis de ce dernier aussi sans education, en perte identitaire?

Sans doute par la haine, la révolte.

Mettant ainsi leur tête à prix.


Au terme de cette petite histoire, je vous avoue qu’en plus de la créativité de l’artiste, c’est le message fort de son exposition qui m’a poussé à le partager avec vous.
On se croirait dans une chaîne alimentaire dans laquelle

chaque être humain qui perd son identité finit par se perdre à son tour.

Et c’est un danger pour nos sociétés que de s’engouffrer dans ce tourbillon sans fin.
C’est pourquoi, je joins ma voix à celle d’Halidou pour dire qu’il y a de l’espoir.

OUI , nous pouvons sauver les générations futures en commençant par nous sauver, nous-même, de notre perte identitaire.

Bien à vous,

Meliamine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.